Infos du Domaine

Un millésime 2013 prometteur, aussi bien en rouge qu'en blanc

Avril et mai ont été des mois humides, le déficit d'ensoleillement associé ayant repoussé la floraison à la fin du mois de juin. De grands soins ont été pris pour empêcher le développement du mildiou. Un superbe soleil est revenu en juillet, entraînant des températures et heures d'ensoleillement supérieures aux récentes moyennes. La pluie s'est concentrée autour de quatre épisodes orageux. L'un d'entre eux, le 23 juillet, a entraîné une dommageable averse de grêle qui a affecté particulièrement les vignes de Beaune et Pommard. Le cycle végétatif de la vigne a repris son cours normal en juillet. En août et septembre, les niveaux d'ensoleillement sont restés dans la moyenne, des pluies occasionnelles bénéfiques ayant permis de favioriser la lente maturation des grappes.

Le millésime

Voici comment Roland Masse, le regisseur du diomaine des Hospices, synthétisait la situation au moment des vendanges : "L'état sanitaire des raisins, aussi bien rouges que blancs, est bon. Ils se présentent en petites grappes millerandées. L'équilibre sucre/acide est excellent. Les blancs présentent une relative homogénéité, avec de belles maturités et de la fraîcheur aromatique grâce à l'acidité naturelle. Les cuvées de rouges sont moins régulières étant donné que certaines ont subi la grêle de juillet. Nous gardons de gros espoirs qualitatifs pour la Côte de Nuits, la colline de Corton et même Monthelien avec d'intéressants potentiels de vieillissement".
Les vendanges des Hospices ont démarré pour de bon en Côte de Beaune le 1er octobre. Les grappes se sont avérées saines et bien aérées, présentant de petites baies robustes. Le tri de toute grappe qui ne correspondrait pas à une haute exigence de qualité s'est révélé déterminant. Pour cela, de nombreux investissements décisifs ont été consentis en cuverie.

Tri sélectif et traitement de la vendange par gravité

Un tri méticuleux a d'abord été observé à la vigne, puis à deux reprises en cuverie, avant et après l'éraflage. Ces dernières années, une proportion grandissante des raisins constituant les Cuvées de rouge des Hospices a été acheminée dans les cuves de fermentation par gravité. Ce procédé a été généralisé à toutes les Cuvées de rouge en 2013, ce qui a permis d'affiner les décisions relatives au pigeage, au remontage et à la durée de macération des jus.

Le millésime 2013 et la 153ème Vente des Vins

Les Cuvées de Pommard Billardet et de Beaune Bétault ont été très affectées par la grêle. Cependant, les meilleures grappes de ces prmiers crus ont pu âtre ajoutées respectivement aux cuvées de Pommard Dames de la Charité et Beaune-Grèves Pierre Floquet. Quant à la Cuvée de Beaune Cyrot-Chaudron, sévèrement attaquée par la grêle, elle ne sera pas produite pour la deuxième année consécutive.
Ainsi en 2013, 43 cuvées seront proposées à la vente : 30 cuvées de vin rouge et 13 cuvées de vin blanc. 443 pièces seront mises en vente, 333 de vin rouge et 110 de vin blanc. 85 % du vignoble sont classés en premier cru et grand cru, ce qui constitue une proportion exceptionnellement haute. Grâce à ceci et aux rendemets bas dus aux tailles sévères à la vigne, nous allons retrouver de nombreuses très belles cuvées - aussi bien de rouges que de blancs - dans cette vente. Au moment où nous écrivons ces lignes, les fermentations n'étant pas encore terminées, il est trop tôt pour commenter le style du millésime. Cependant, au vu de si belles baies sorties des tables de tri, il est sûr que nous pourrons goûter des vins excellents, aux aromes de fruits intenses et frais, et à la texture soyeuse.